Le brief est un élément déterminant dans la réussite d’un projet ! Savoir exprimer clairement ses besoins dans un document afin d’expliquer à son prestataire ses attentes, n’est pas chose aisée ! Le brief peut être le catalyseur pour conclure un contrat, obtenir un client ou encore engager au mieux ses équipes… Il permet de poser un cadre, mais aussi une ligne de conduite claire. Quelles sont les caractéristiques d’un bon brief ? Comment le préparer ? Quelles sont les étapes à suivre ? Découvrez notre guide pratique pour réaliser un bon brief !  

Quelles sont les caractéristiques d’un bon brief

Un brief est un document présentant toutes les informations nécessaires à un prestataire (agence ou freelance), pour formuler une réponse à un besoin marketing. Comment pouvons-nous définir un bon brief ? Un bon brief doit être clair, fluide, précis et compréhensible par tout individu même n’appartenant pas à l’entreprise. Le brief en entreprise doit permettre à toutes les parties prenantes au projet de travailler dans la même direction.

Les caractéristiques principales d’un bon brief sont : 
– Une bonne corrélation entre l’objectif du projet, les besoins identifiés et les actions à mener : le bon brief doit être cohérent, réfléchi, structuré !
– Un exposé synthétique des points importants à considérer pour la réalisation du projet. 

Un bon brief cadre le projet présenté avec soin !

Comment bien construire un brief !

Sachez qu’il est essentiel de connaître parfaitement son projet afin de correctement l’expliquer aux équipes qui vous accompagnent. Il convient en effet, de préalablement cadrer le projet avec rigueur ! 

Plusieurs interrogations doivent être déterminées avant la mise en place de votre brief : 

  • Identifiez les difficultés majeures et/ou les risques possibles : qu’est-ce qui pourrait poser souci ou ne pas marcher ?
  • Listez vos contraintes et confrontez-les à vos objectifs : le projet est-il réalisable avec les moyens prévus ?
  • Délimitez les contours du projet : qu’est-ce qui rentre dans le projet et qu’est-ce qui n’en fait pas partie ?

Il est indispensable d’établir ce premier constat avant la réalisation du projet ! Cette première étape vous permet de réaliser la rédaction de votre brief. 

Important à savoir: il vous est possible de recourir à plusieurs méthodes telles que la carte mentale ou le brainstorming pour vous aider à organiser et rassembler vos idées. D’après un rapport interne de Bynder sur l’industrie de la création, seuls 25% des nouveaux projets commencent par un brief créatif

Conseil : si lors du processus vous vous rendez compte que vous avez de nombreux besoins, mais que tous ne peuvent pas rentrer dans votre projet, ces derniers peuvent faire l’objet d’un prochain projet. Mieux vaut mener deux projets consécutivement que vouloir trop en faire dans un seul et même projet aux contours indéfinis. 

Les étapes à suivre…

Pour rédiger un bon brief, il est important de déterminer les étapes clés à sa réalisation. 

Présenter le projet de manière claire et précise ! Un brief doit être à la fois très précis dans la description de la demande et très synthétique à la fois. Au début de votre brief, exposez votre projet ! Nommez-le avec un titre clair, représentatif et significatif. Par la suite, expliquez brièvement en quoi il consiste, en quelques lignes. 

Définir des objectifs précis. Après une explication brève mais compréhensible du projet, il est essentiel de définir les objectifs du projet. En effet, un projet peut contenir plusieurs objectifs principaux ou secondaires. Identifier clairement ces axes vous aidera à guider l’ensemble du projet sur le long terme. A noter, que pour définir ou identifier ces objectifs, il vous est possible de partir des difficultés ou des besoins rencontrés dans l’activité de l’entreprise.

Analyser le contexte et présenter l’entreprise. Lors d’un brief, il est important de présenter l’entreprise : parler de son identité, de son positionnement, de ses valeurs ou de son image de marque. Il convient par la suite de situer le projet dans un contexte plus large :  concurrentiel (présenter la nécessité de s’investir dans tel ou tel secteur, nouveaux usages ou souhaits des consommateurs, benchmark compétitif) ou lié à l’entreprise (développement d’une marque, réorientation stratégique). 

Structurer le déroulement opérationnel du projet. Afin de réaliser un bon brief, il est important de planifier par différents axes de travail ou différents paliers, la structure du projet. En commençant par exemple, par prévoir un calendrier prévisionnel de travail, la tenue d’une ou plusieurs réunions… Pensez à anticiper les échéances et les processus de prise de décision pour fluidifier le déroulement du projet une fois que le travail aura commencé. 

– Indiquer des personnes référentes et préparer une documentation annexe. Lors de votre brief, communiquez toutes les informations utiles (contraintes à respecter, documents techniques annexes, consignes…). Ainsi, votre équipe ou vos prestataires disposeront de toutes les informations nécessaires pour mener à bien le projet. Attention, n’oubliez pas de lister les personnes en charge du projet qui vont intervenir et/ou auxquelles se référer. 

Un “beau brief” en 10 points

1. Contexte
Cette partie décrit la vision qu’il est nécessaire d’avoir à propos du secteur, du marché, du produit/marque (quelques chiffres, résultats d’étude de marché, un SWOT, la concurrence, description du produit ou service, l’histoire en matière de communication du produit/service/marque, son positionnement actuel) au travers d’une description courte et ajustée.
2. Objectif Marketing / Business
Un objectif chiffré unique et précis (Chiffre d’affaires, Part de Marché, Recruter + X ou élargir la base d’utilisateurs, Fidéliser X%, etc.).
3. Objectif de la Communication
Ces objectifs s’articulent autour de l’impact/résultat attendu suite à la communication (notoriété, image, créer le buzz, créer de la sympathie vis-à-vis de la marque, faire connaître la promotion, inciter à l’essai, etc.).
4. La Cible
Très important de l’identifier, de la décrire et de raconter une histoire autour des caractéristiques socio-démographiques. Faire vivre la cible permet à l’équipe briefée de se projeter.
5. Promesse Consommateur / Bénéfice Consommateur
6. Message à retenir
Que doit retenir la cible ? Qu’est-ce qui vous distingue de la concurrence ou des autres produits/services de votre gamme?
7. Les Raisons de Croire
Pourquoi la cible devrait nous croire ? (échantillon, mise en avant des attributs, l’adhésion d’un expert/ célébrité, l’expérience de la marque, etc.) 
8. Les Mesures
Comment mesurer le succès (si disponible).
9. Les Médias
Vous connaissez la cible ? Indiquer quand la cible est réceptive au message.
10. Aspects pratiques
– Les impératifs à respecter (charte marque ou produit, signature, etc.) Cette section ne doit pas entraver le libre développement des idées.
– Le timing 
– proposer un retroplanning
– Le budget